• -Nostalgie...

     

       Ce matin, nous avons rejoint Paris depuis les Yvelines afin de la traverser pour arriver à Villepinte. La circulation est très dense, à la Défense je me suis égaré dans ce labyrinthe de rues, de pistes cyclables et les travaux en plus.

     

    La seine à Bezons.

    Nostalgie...

     

    La Défense

    Nostalgie...

     

     

    Nostalgie...

     

    Après Neuilly,

    Porte Maillot.

    Nostalgie...

     

    Je n'est pas pris de plan de Paris,

    donc j'ai suivi les boulevards des maréchaux jusqu’à  Porte de la Chapelle.

      

     

    -Séquence nostalgie-

    J'ai sillonné les rues que je fréquentais, ou habitais dans une vie antérieure.

    Nostalgie...

     

    Nostalgie...

    Elle a pris du galon, avant elle était rue, peut-être 

    qu'elle a fayoté...

     

    Nostalgie...

     

    Nostalgie...

    Dudule devant l'ancienne demeure de son patron.

    Le coiffeur a été remplacé par un resto, qui n'a pas satisfait sa clientèle.

     

     

    Nostalgie...

     

     

    Nostalgie...

     

    On n'est sortit de la capitale pas La Villette

    Nostalgie...

    Et ben, le quartier a terriblement changé.

     

    Et puis, direction Villepinte.

    Nostalgie...

     

    Nostalgie...

     

    Nostalgie...

     

    Nostalgie...

    Où, J'ai terminé ma carrière de salarié, Citroën.

                     Depuis la Porte de la Chapelle, J'ai l'impression que j'ai parcouru une bonne partie  de la planète... 

     

    Donc, ce soir on dort à Villepinte.

     

    Hier, je oublié de posté notre exploit,

    Nostalgie...

                                   Et, dans une montée.                                                                                                       La prochaine fois on tente le 190.

     

     

    « -En route vers la capitale-Haut-dessus de l'Atlantique. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Juillet 2014 à 09:20
    Phil du 62

    188 km/h, ce doit être les gaz d'échappements Parisiens, faut se méfier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :